La veille internationale des formats avec The Wit (session du 11/10/2016)

En avant-première du MIPCOM

Depuis 20 ans The Wit regarde toutes les émissions de télé à travers le monde. Les abonnés sont des diffuseurs et des producteurs qui s’intéressent aux nouvelles tendances.

The Wit produit une newsletter quotidienne qui annonce les projets, les émissions en développement et propose une base de données qui recense tous les programmes.

DIVERTISSEMENT

TOP 5 FORMATS 2016

Classement des formats les plus adaptés depuis le début de l’année (pas obligatoirement nouveaux formats)

  • Lipsync battle (2015) : 9 adaptations ; a commencé sur MTV
  • Rdiculousness (2011) : 8 adaptations ; compilation d’extraits
  • First dates (2013) : 5 adaptations ; dating show qui filme la première rencontre réelle de personnes qui se sont rencontrées sur internet
  • Googlebox : 5 adaptations
  • School of husbands (2015) : 4 adaptations ; bootcamp pour maris

La tendance de l’automne : faire des choses ensemble, laisser déborder l’émotion

  • Dating : le genre qui marche actuellement

Entre 2014 et 2016, le nombre de formats a augmenté de 18% dans un univers de divertissement qui a tendance à diminuer (les shows de divertissement ont diminué de 1% depuis 2010).

L’avantage des formats de dating : ils se vendent très vite. Ex : kiss bang love (4 versions depuis février), idem pour Undressed, Hear me, love me, see me (show israélien)

Les formats jouent davantage sur l’instinct que sur le numérique.

Animal Attraction (aout, Norvège) : une femme a du mal à trouver l’amour, on lui présente 6/7 hommes qui vont essayer de se présenter par leur côté animal. Expérience scientifique : recherche de compatibilité. Le choix du cœur sera-t-il le même que celui génétiquement déterminé ?

The boy next door (aout, Pays Bas) : on construit pour 3 hommes un appartement, chacun a sa pièce qui correspond à sa personnalité, une femme visite les pièces et choisit son patenaire préféré.

Love me gender (septembre, Pays Bas) : dating pour le transgenre. Diffuse sur NP03, la chaîne publique pour jeunes adultes. Soap sur 5 personnages transgenre.

Meet the parents (automne, UK/ALL) : dating show en studio sur le ton de la comédie. Apprendre à connaître le partenaire à travers ses parents.

Wirt sucht Frau (date the chef) (février, Autriche) : 5 chefs cherchent une femme pour partager l’amour et l’aider en salle

Aussi L’amour food

  • Le retour des shows émotionnels

Ils sont un peu moins mis en avant depuis quelques années.

My big day (aout, Suède) : surprises organisées pour des amis à l’occasion d’un mariage, d’un anniversaire. Rien de révolutionnaire. Mélange de pop-up, surprises. Le succès des épisodes varie en fonction de la célébrité mise en avant.

Family Island (septembre, Pays Bas) : familles qui ont des difficultés avec un adolescent. On envoie la famille sur un île, un coach suit les activités communes.

El amor esta en el aire (octobre, Espagne) : show de réconciliation sur Antena 3

All you need is love : sur chaîne concurrente

D’autres formats essayent d’innover :

Look me in the eye (2017, All) : programme avec des personnes qui ne se sont pas parlées pendant des années. Etude scientifique : il suffit de se regarder dans les yeux pour que les problèmes soient résolus sans la parole.

Face to face (octobre, PB) :  émission de tv adaptée de la même étude scientifique. Plutôt que se parler en se disputant, il vaut mieux se taire. Confrontation silencieuse et dispositif très efficace.

The lie detective (septembre, UK) : avoir la discussion la plus honnête avec un proche. Entre les deux, un expert de l’honnêteté doté d’un détecteur de mensonges. Ils vont se poser les questions qu’ils n’ont jamais osé poser.

I’ve got something to tell you (octobre, UK) : émission à base de confessions dans une auberge accueillante dans la campagne anglaise.

The letter (octobre, USA) : ce soir sur Freeform (nouveau nom de ABC family), 4 amis écrivent une lettre anonyme à une personne du groupe, avec conseils et recommandations à suivre pendant une semaine. A la fin révélation et verdict.

The story of my life (septembre, PB) : histoire de transformation. Couple de célébrité qu’on vieillit de 30 ans pour qu’ils puissent parler de leur vie. Puis sont de nouveau vieillis de 30 ans. Format similaire en Israël.

Familiar taste (juin, Chine) : divertissement émotionnel + cuisine. Une jeune célébrité cuisine un plat de son enfance pour personne plus âgé qui lui cuisinait quand elle était petite.

Man Birth (Chine) : échange de sexe dans le temps de la grossesse pour que les maris puissent vivre les moments forts de la grossesse.

Pregnant and Platonic (en développement, Israël) : élever un enfant sans s’aimer. Format de rencontre sur le thème de la recherche du père/de la mère idéale.

  • Let’s sing together

On ne chante plus tout seul mais en duo ou avec l’animateur.

Exemples célèbres :

Carpool Karaoke (applemusic 2017)

Singing in the car (Italie) : animatrice prend des anonymes dans la rue et les fait chanter

Fan car-aoke : célébrité rentre dans une voiture et chante

Caraoke showdown (spike, USA) : même principe de karaoke célébrité/animateur

Drop the mic (segment du late show de James Corden, développé en format pour TBS en 2017) : battle de rap entre animateur et invité

One night only (aout, Suède) : feelgood dans laquelle célébrités suédoise chantent à NYC avec des chanteurs de gospel. Très local. Façon de voir différemment la variété.

Remarques :

Place des genres : pas jeux, peu de concours de talents…

La Corée et la Chine toujours présentes comme territoires.

Quelques formats de découverte, d’aventure mais pas de grand renouvellement.

Tendance animaux : de beaux formats il y a 6 mois (notamment le zoo)

La réalité sociale se fait par l’expérience. Eloignement du genre documentaire.

DIGITAL

TV vs NET : la disruption à la fusion :

De plus en plus de formats trouvent leur origine dans les contenus qui buzzent sur internet.

Exemple : carpool karaoke. Le patron d’Apple fait également son carpool karaoke pour le lancement de l’iphone 7.

TV + Net = netentertainment

Les fomats voyagent selon les supports : Séq CBS -> clip viral sur youtube -> Format Applel music

Autre exemple : La série The collection. Présentée au MIP -> Sept 2016 début sur Amazon en SVOD. Puis sur France 3, puis distribution dans le monde par BBC WW.

En 2016, le web fait de la télé. Vice lance sa chaîne de télé classique Viceland distribué par Canalsat. Ou encore, Twiter qui s’associe à la NFL pour live streamer 10 matchs de foot. Et Facebook s’associe à Beinsport Le sport est pourtant un des derniers territoires de la télévision. De l’autre côté, les formats TV les plus vendus s’inspirent du web.

Corée du sud : mode du Mukkbang (on se filme en train de manger). Une chaîne de télévision a imaginé un concept autour de cette tendance.

 

FICTION

Sur les marchés locaux, les fictions par genre entre janvier et septembre 2016 :

31% comédie

18% thriller

9% soap et novellas

9% romance

6% historique

6% syfy et fantastique

Quelques exemples de fiction :

Callboys (septembre, Belgique) : comédie drama sur les escorts boys.

Enorme production de thriller nordiques noirs. Et séries dramatiques bien produites en Amérique latine.

Monster (2017, norvège) : des meurtres horribles plongent deux enquêtrices dans des mondes épouvantables.

Cold (octobre, USA, sur une plateforme) : une adolescente de 16 ans découvre que ses parents ne sont pas morts et que son père est en prison car il a tué sa mère qu’elle n’a jamais connue. Elle mène l’enquête. 10×12’.

13 commandements (2017, Belgique) : serial killer se prénomme MoÏse tue des gens. La population soutient le tueur, il fait l’objet d’un buzz sur internet

Below the surface (2017, Danemark) : thriller dans le métro de Copenhague, 15 personne sont prises en otage par des hommes masqués. Pendant 15j le pays est divisé sur faut-il ou non négocier avec les terroristes ?

The paper (novembre, Croatie) : corruption politique qui démarre par le rachat d’un journal indépendant par un businessman de la mafia

Justiça (aout, Brésil) : 4 personnes qui ne se connaissent pas cherchent à rétablir la vérité, chaque épisode raconte le point de vue d’un personnage.

The young pope : élection d’un jeune pape américain. Se révèle être un personnage complexe.

En résumé, la fiction a des qualités de production qui progressent dans tous les marchés. On remarque que la fiction prend le contre-pied de feel good divertissement.

Tags: No tags

Comments are closed.